La Vie Charentaise 09 janvier 2019 à 17h00 | Par M.L.L

« Aider les femmes à ne pas se sous-estimer »

Le club Soroptimist de Cognac s'engage auprès des femmes depuis sa création en 1998, en défendant des valeurs universelles telles que le respect des droits humains, la tolérance, la lutte contre les violences faites aux femmes. La nouvelle présidente Éliane Croizet, élue pour 2 ans, rappelle les actions menées.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La passation de collier entre Catherine Smith, présidente sortante, 
et Éliane Croizet (à droite), présidente 2018-2020, a eu lieu en octobre 2018.
La passation de collier entre Catherine Smith, présidente sortante, et Éliane Croizet (à droite), présidente 2018-2020, a eu lieu en octobre 2018. - © DR-LVC

Quelle est l'histoire du Club Soroptimist International ?
Éliane Croizet : Le premier club Soroptimist en France a été fondé par Suzanne Noël, en 1924. Elle était chirurgienne esthétique et a réparé les « gueules cassées ». Elle avait énormément de volonté et voulait mettre en valeur les femmes. À l'origine, le club Soroptimist International a vu le jour en 1921 en Californie. En Charente, il a été créé en 1998 et je suis une des fondatrices du club de Cognac. Je suis   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui