Réussir Agri72 30 avril 2019 à 16h00 | Par Romain Devaux

Le sexage in ovo fait débat

La technique de sexage in ovo développée outre-Rhin fait tache d'huile en France. Des premiers poussins issus de ce procédé viennent d'être commercialisés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De son avis personnel, la secrétaire générale de la CFA (Confédération française de l'aviculture) Isabelle Leballeur inciterait à adopter le sexage in ovo. « Si cela coûte deux centimes par œuf, nous n'avons pas le choix, il faut y aller. » Car pour l'éleveuse de Pruillé-le-Chétif, « cela fait mal au cœur de produire pour jeter la moitié de la production ».
De son avis personnel, la secrétaire générale de la CFA (Confédération française de l'aviculture) Isabelle Leballeur inciterait à adopter le sexage in ovo. « Si cela coûte deux centimes par œuf, nous n'avons pas le choix, il faut y aller. » Car pour l'éleveuse de Pruillé-le-Chétif, « cela fait mal au cœur de produire pour jeter la moitié de la production ». - © Réussir

Prélèvement du liquide amniotique, sexage avant la ponte sous détection optique... Cela fait des années que les chercheurs font la course pour mettre sur le marché une technique économiquement viable de sexage des poussins avant leur éclosion. Après plusieurs années de recherche -dont l'aboutissement était très attendu par les ONG welfaristes, mais également par la filière oeuf pour répondre à une demande sociétale-, la start-up germano-hollandaise Seleggt   [...]

 

» Lire la suite sur le site Réussir Agri72

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui