Agri53
Accueil > Actualités

Les producteurs d´oléoprotéagineux l´affirment : l´important, c´est le projet !

Pauline COLLET GASTINEL
Le 13/06/2013 à 17:43 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Réuni les 11 et 12 juin en session décentralisée, le Conseil d´administration de la FOP a pris connaissance de l´état d´avancement des discussions européennes sur les projets de règlements relatifs à la mise en place de la prochaine politique agricole commune.

Conscient que l´issue de ces négociations se traduira par une subsidiarité renforcée qui sonnera le glas d´une véritable politique agricole européenne commune, il tient à réaffirmer quelques-uns des fondamentaux auxquels sont attachés les producteurs d´oléagineux et de protéagineux. Le Conseil d´administration de la FOP se déclare ainsi totalement opposé à la surprime des 50 premiers hectares et à une convergence interne trop rapide. Il plaide par ailleurs pour la mise en place d´un véritable plan protéines, ce qui implique des mesures fortes et complémentaires en faveur des protéagineux et, plus généralement, des légumineuses. Il demande notamment que ces cultures puissent bénéficier d´une aide couplée et être cultivées sur les surfaces d´intérêt écologique. Il propose aussi un cadre national à un dispositif agro-environnemental capable de s´adapter aux spécificités régionales. Il étudie enfin la possibilité d´inscrire des mécanismes assurantiels innovants comme l´assurance marge semi brute dans le dispositif relatif aux mécanismes de gestion de risques. Enfin le Conseil d´administration de la FOP juge indispensable que le rôle des interprofessions soit pleinement reconnu et qu´elles puissent disposer de vrais moyens pour accomplir leur mission au service de l´organisation économique des producteurs. C´est en leur sein que doivent pouvoir, par exemple, se mettre en place des accords interprofessionnels, dans un cadre sécurisé, ouvrant la voie à la contractualisation entre ses membres et entre les filières animales et végétales. A l´issue de ce Conseil d´administration, son Président Gérard Tubéry a déclaré : « aujourd´hui, les producteurs savent combien les débouchés sont nombreux et les marchés porteurs. Ils attendent de leurs organisations professionnelles - qu´elles soient syndicales, économiques ou autre - une vision globale d´un projet agricole et agro-industriel qui leur permettent de valoriser leurs productions tout en en captant la valeur ajoutée. Le débat doit donc d´abord être celui du projet puis celui des moyens. Dans ce cadre, la PAC n´est pas une finalité en soi mais bien un moyen au service d´une ambition collective et partagée».



   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri53.fr
DERNIERES NEWS