Agri53 15 octobre 2020 à 11h00 | Par Alexandra Foussard

Semaine du goût : les jus de pommes à l’honneur

La semaine du goût qui s’achève a permis aux élèves et collégiens de différents établissements scolaires de Craon de découvrir ou redécouvrir les jus de pommes de la Ferme du Pressoir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Sonia Piel a fait découvrir le jus de pommes de la Ferme du Pressoir aux élèves
des écoles de Craon.
Sonia Piel a fait découvrir le jus de pommes de la Ferme du Pressoir aux élèves des écoles de Craon. - © AF

Du 12 au 18 octobre, pour le rendez-vous annuel de la semaine du goût, les professionnels des Cidres de Loire ont fait découvrir aux enfants leurs productions de jus de pomme. En Mayenne, Sonia et Remy Piel, de la Ferme du Pressoir à Craon, se sont rendus dans les cantines des différents établissements scolaires pour faire découvrir à plus de 600 élèves leurs jus de pomme produits sur leur exploitation.

À la Ferme du Pressoir, cinq générations d’arboriculteurs se sont succédé et la famille Piel fêtera l’année prochaine les 150 ans de présence de leur famille sur leurs terres. Avec 26 ha de vergers, la ferme accueille ses clients sur l’exploitation et propose leurs cidres, poirés, pommeau et fine du Maine, de l’eau-de-vie de poire William, des jus de pomme, des pommes séchées, de la confiture « le pommé » du cidre de glace et également de la spiruline qu’ils produisent depuis 2017.

La crise sanitaire n’a pas facilité les différentes activités de l’exploitation. « Nous n’avons fait que 10 % de notre chiffre d’affaires habituel sur les accueils de groupe. Habituellement, nous avons 40 cars par an. Cette année, nous n’en avons eu que 4 », explique Remy Viel.

La vente, notamment de cidres, subit également de plein fouet la crise sanitaire actuelle : « on vend beaucoup dans divers restaurants des Pays de la Loire et la mise en avant de la Mayenne durant le mois de juillet n’a pas arrangé les choses. Une partie de notre production de cidres va partir en méthanisation. Nous devrions pouvoir être indemnisés au mieux à 50 centimes/litre en fonction du litrage total qui sera destiné aux méthaniseurs. On a bénéficié de prêts de l’État, mais à un moment il va falloir rembourser. On est comme les restaurateurs, sous perfusion. Nous avons probablement une partie de nos clients habituels qui vont déposer le bilan », souligne-t-il. Grâce à la spiruline, « une production complémentaire », l’exploitation tourne avec sept salariés. « La spiruline nous permet de conserver nos saisonniers toute l’année », précise Remy Piel.

Lors des dégustations de la semaine du goût, Sonia Piel a fait découvrir leur jus de pomme : « ce sont nos futurs clients, ce sont eux qui parlent de nous à leurs parents. Les enfants reconnaissent la bouteille que l’on vend dans les magasins de proximité. Lors de la Foire de Craon, les enfants me reconnaissent ». Une belle promotion pour les jus de pommes de la Ferme du Pressoir

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui