Agri53 21 octobre 2020 à 07h00 | Par AA

Prix des broutards : la Fnb espère des évolutions « sous trois semaines »

Dans un communiqué du 19 octobre, la Fnb dit attendre, « sous trois semaines », des « actions pour une meilleure organisation » de la filière bovine, « favorisant [la] valorisation des broutards ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer

C’est sur cet objectif que s’est conclue, selon l’association spécialisée de la Fnsea, la réunion entre éleveurs et exportateurs de broutards, organisée le 16 octobre par le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.
« Il y a urgence à redresser la situation », alerte le président de la Fnb Bruno Dufayet, car la baisse des cours du broutard provoquerait une chute de « près de 30 %  du revenu annuel par unité de main-d’oeuvre ».
« Le ministre a bien identifié le message d’alerte
porté par la Fnb, relayant les actions syndicales en cours dans le Massif central » se félicite-t-il.
« L’examen des principaux indicateurs de marchés, présenté par le ministère sur base des données de FranceAgriMer a confirmé l’analyse de la Fnb », affirme le syndicat, à savoir que « les flux d’export vers l’Italie se maintiennent, l’offre en broutards français est plus réduite due à la baisse des naissances avec la décapitalisation, la situation du JB en Italie progresse ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,