Agri53 10 octobre 2019 à 09h00 | Par Vincent Gross

Pour ne plus subir arnaques et vols par ruse

Mardi 15 octobre 2019, la section des anciens exploitants de la Fdsea de la Mayenne tient son assemblée générale, à Montsûrs. L'occasion d'informer sur les arnaques dont chacun peut être victime.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Claude Charon, président de la section des anciens exploitants agricoles de la Mayenne.
Claude Charon, président de la section des anciens exploitants agricoles de la Mayenne. - © VG

« Cette année, la gendarmerie va intervenir sur un thème particulier : les arnaques en tout genre », annonce Claude Charon, président de la section des anciens exploitants de la Fdsea 53. C'est en effet le thème retenu pour l'assemblée générale de cette section qui se tiendra mardi 15 octobre, dès 9 h, salle Les Oréades à Montsûrs. « Je vais leur parler des arnaques par mail, par téléphone, mais aussi des vols par ruse », indique l'adjudant de gendarmerie Jacky Lecroc, référent sûreté et intelligence économique pour le département de la Mayenne. À partir de deux ou trois exemples mayennais, le gendarme apportera des conseils pour éviter ces arnaques ou ces vols et mieux s'en prémunir. « Je parlerai de barillet de serrure, d'éclairage, d'accès... » Avec comme conseil majeur pour les victimes : « ne touchez à rien afin de garder le maximum de preuves sur place. La délinquance est de plus en plus itinérante, donc les indices récoltés sur place sont loin d'être négligeables ».

Quid des niveaux de retraite ?

Dans son rapport moral, le président Claude Charon reviendra sans aucun doute sur le niveau des pensions en agriculture et sur le projet de réforme des retraites. « On ne nous parle plus de la revalorisation de nos retraites », constate, amèrement Claude Charon. Pourant, lors de sa campagne à la présidentielle, Emmanuel Macron avait laissé entendre que le taux de 85 % du Smic serait rapidement obtenu comme base de la pension des anciens exploitants agricoles s'il était élu. « Nous sommes toujours à 75 % du Smic et si on tient compte de l'inflation, on se situe plutôt à 68 % ! » Quant à la réforme à venir, « elle va s'appliquer uniquement pour celles et ceux nés à partir de 1963. Qu'en sera-t-il pour tous les autres, nés avant 1963 ? », interroge Claude Charon. « Vont-ils rester au taux actuel ? »

Pratique : assemblée générale de la section départementale des anciens exploitants de la Mayenne, mardi 15 octobre, dès 9 h, salle Les Oréades à Montsûrs.

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui