L'Agriculteur Charentais 30 juin 2020 à 11h00 | Par Kévin Brancaleoni

Maïs : Retarder l’installation de la chrysomèle

La chrysomèle des racines du maïs est un ravageur surveillé de près par la Fredon Nouvelle-Aquitaine. Arrivé en Charente en 2017, l’insecte a étendu sa présence depuis lors, et a été signalé en Charente-Maritime l’an dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Khalid Koubaiti, animateur grandes cultures de la Fredon Nouvelle-Aquitaine, a présenté aux agriculteurs la lutte contre la chrysomèle des racines du maïs, à l’aide de pièges tels que ci-dessus.
Khalid Koubaiti, animateur grandes cultures de la Fredon Nouvelle-Aquitaine, a présenté aux agriculteurs la lutte contre la chrysomèle des racines du maïs, à l’aide de pièges tels que ci-dessus. - © AC

Cela fait longtemps que la Fredon (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) Poitou-Charentes puis Nouvelle-Aquitaine guette l’arrivée de la chrysomèle des racines du maïs. Le ravageur originaire d’Amérique, apparu en Europe de l’Est en 1992, est surveillé depuis que les premiers foyers ont été signalés en Île-de-France en 2002. Depuis, la menace s’est faite plus pressante avec de premiers signalements dans les Charentes. L’OVS (organisme à vocation sanitaire) cherche   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Charentais

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui