Agri53 01 août 2019 à 13h00 | Par Roxane de Witte

Maïs : « Il me faut 50 mm d’eau avant le 15 août »

Malgré les quelques averses de cette semaine les maïs peinent à reprendre vie après le coup de chaud. Chez Jean-Pierre Landais à Ruillé-le-Gravelais, il faudrait que 50 mm d’eau tombe rapidement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Pierre Landais et Jean-Claude Lebreton regardent l'état des maïs.
Jean-Pierre Landais et Jean-Claude Lebreton regardent l'état des maïs. - © RW

« La météo du mois d’août sera décisive », commente Jean-Claude Lebreton conseiller agronomie et production végétale à la Chambre d’agriculture de la Mayenne. Chez Jean-Pierre Landais installé à Ruillé-le-Gravelais il faisait encore beau et chaud lundi dernier « Les quelques millimètres de pluie qu’on a eu ce week-end rendent les maïs moins vilain. Pendant la canicule ils vrillaient déjà à 10 h », observe l’éleveur en manipulant son maïs.

Certains maïs ne grandissent plus depuis plusieurs semaines.
Certains maïs ne grandissent plus depuis plusieurs semaines. - © RW

Les maïs ont besoin d’eau

Dans le champ, les premiers rangs ne sont pas très vigoureux « la semaine dernière j’avais les feuilles qui tombaient, je n’avais jamais vu ça », raconte Jean-Pierre Landais au conseiller de la Chambre d’Agriculture. « Cette parcelle ne me semble pas si mal », rassure Jean-Claude Lebreton. Après quelques pas dans la parcelle les maïs prennent de la hauteur et semblent en meilleure forme. « Ça pourrait aller, il me faut 50 mm d’eau avant le quinze août », espère l’éleveur. « En se baladant, on voit qu’un coup on peut voir au-dessus des maïs et deux mètres plus loin ils sont plus grand que nous, c’est très hétérogène », raconte Jean-Pierre Landais. « Les maïs sont les plus grand là où la terre est la plus profonde, il faut bien que le maïs trouve de l’eau quelque part, quand il n’y en a pas il ne pousse pas », explique Jean-Claude Lebreton.

Jean-Pierre Landais espère avoir rapidement de l'eau pour que ce type de maïs arrive à maturité.
Jean-Pierre Landais espère avoir rapidement de l'eau pour que ce type de maïs arrive à maturité. - © RW

Dépendant du maïs

Sur son exploitation Jean-Pierre Landais a environ 15 ha de céréales, 15 ha de maïs, 10 ha d’herbe, il élève 25 vaches laitières, des génisses et une trentaine de taurillons. « Le maïs ça représente 70 % de l’alimentation de mes animaux, surtout l’hiver », constate l’éleveur. L’agriculteur se questionne « Il faut ouvrir les yeux sur le réchauffement climatique, s’il y a des coûts de chaud tous les ans les maïs sont condamnés », s’inquiète l’éleveur. « Il faudra peut-être capter l’eau de pluie l’hiver pour irriguer l’été mais les réserves d’eau sont très réglementées pour le moment », projette Jean-Pierre Landais.

Les journées Matières sèches de Seenovia en Mayenne

Seenovia organise des journées matières sèches des maïs en Pays-de-la-Loire. 19 dates sont prévues en Mayenne. Ces journées sont l’occasion pour les éleveurs de faire analyser leurs maïs en termes de matières sèches pour optimiser la récolte.

 

•          Mercredi 21 août à 10h : Cuma de Renazé

•          Mercredi 21 août à 14h : Gaec Giraud à Gennes-sur-Glaize

•          Jeudi 22 août à 10h : Gaec Tarlève à Placé

•          Jeudi 22 août à 14h : Scea les Places à Montourtier

•          Vendredi 23 août à 14h : Gaec Lemonnier à La Cropte

•          Lundi 26 août à 10h : Lycée agricole de Laval

•          Lundi 26 août à 14h : Cuma de l’Oudon à Méral

•          Mardi 27 août à 10h : Earl Corbeau à Soulgé-sur-Ouette

•          Mardi 27 août à 14h : Earl Les beaux jours à Saint-Gemmes-le-Robert

•          Jeudi 29 août à 10h : Local Clasel à La Baconnière

•          Jeudi 29 août à 14h : Cuma de Loiron

•          Lundi 2 septembre à 10h : Chez Nicolas Gandon à Izé

•          Lundi 2 septembre à 14h : Gaec de la Boisnière à Loupfougères

•          Mardi 3 septembre à 10h : Gaec de la Boulayère au Horps

•          Mardi 3 septembre à 14h : Chez Samuel Huvé à Saint-Aignan-de-Couptrain

•          Mercredi 4 septembre à 10h : Gaec du Petit village au Pas

•          Mercredi 4 septembre à 14h : Cuma de l’Aiguillon à Lassay-les-Chateaux

•          Lundi 9 septembre à 10h : Chez Myriam et Patrick Belair à Saint-Pierre-des-Landes

•          Lundi 9 septembre à 14h : Cuma de la Dorée

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

27 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui