Agri53 03 septembre 2020 à 11h00 | Par Lena Gullaume

« Mai et juin nous ont permis d’acquérir de l’expérience »

Lundi 31 août, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale s’est rendu en Mayenne. Il a notamment visité le lycée professionnel Pierre et Marie Curie de Château-Gontier puis a rencontré les inspecteurs de l’éducation nationale. L’objectif étant de répondre aux interrogations des professionnels de l’enseignement sur la rentrée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, s’est rendu en Mayenne lundi 31 août afin de rencontrer les
acteurs de l’enseignement.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, s’est rendu en Mayenne lundi 31 août afin de rencontrer les acteurs de l’enseignement. - © LG

Depuis mardi 1er septembre, les établissements scolaires ont peu à peu rouvert leurs portes. La veille, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, s’est rendu en Mayenne afin de rencontrer les acteurs de l’enseignement. Le ministre a tout d’abord visité le lycée professionnel Pierre et Marie Curie à Château-Gontier-sur-Mayenne, où il a échangé à huis clos avec les professeurs. Plus tard dans la matinée, il s’est entretenu, à Laval, avec les inspecteurs de l’Éducation nationale.

Cette journée était l’occasion de rassurer les professionnels. « On ne manquera pas d’enseignant », a notamment affirmé le ministre. Les questions du port du masque et du protocole à suivre en cas de contamination dans un établissement scolaire ont également été abordées.

La Mayenne n’a pas été choisie au hasard pour effectuer cette prérentrée. « C’est un département qui a eu à affronter un épisode de Covid important durant l’été. La stratégie adoptée par l’ensemble des acteurs a été efficace, ce qui nous montre un exemple de belle résilience. » Le gouvernement souhaite prendre la Mayenne comme modèle et appliquer ses méthodes à l’éducation nationale. « Je pense en particulier à la politique des tests. Il y aura un test systématique dès l’apparition de symptômes. Ensuite, une série de conséquences, gérées par les autorités sanitaires, seront adoptées. Cette efficacité de la Mayenne est celle que nous voulons avoir pour l’ensemble du système de l’éducation nationale. »

Port du masque obligatoire

Lundi 31 août, la question du port du masque est revenue à plusieurs reprises. Jean-Michel Blanquer a réaffirmé son obligation au collège et au lycée et la décision de laisser cette charge aux soins des familles. « Des lots de masques seront tout de même disponibles dans les établissements scolaires. Ils seront accessibles aux enseignants bien sûr, mais aussi aux élèves qui pour x raisons n’en auraient pas. Aucun élève ne sera renvoyé chez lui, car il ne possède pas de masque. Nous en avons également remis par la Poste aux familles les plus démunies de France. »

Protocole en cas de contamination

Autre interrogation soulevée par les professionnels de l’enseignement : que faire si un cas de Covid est détecté dans un établissement scolaire ? « Un protocole a été élaboré avec les autorités sanitaires », a indiqué Jean-Michel Blanquer. Ainsi, des tests seront effectués dès l’apparition symptômes. Si ceux-ci se révèlent positifs, les cas contacts seront à leur tour testés. En fonction de la situation, des mesures seront prises pour limiter la propagation du virus. « Elles seront proportionnées. Elles pourront consister en une fermeture de classe ou d’établissement. Nous sommes entraînés à cela, car ce qui a été fait en mai et juin nous a permis d’acquérir de l’expérience », a affirmé le ministre.

Retrouvez les réactions des jeunes du CFA de AgriCampus Laval concernant cette rentrée scolaire particulière dans le n° 234 d'Agri53.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui