Agri53 06 mai 2020 à 18h00 | Par VG

Les agriculteurs mayennais vigilants pour l'après-crise Covid-19

Dans un communiqué commun du 6 mai 2020, la Fdsea et les JA de la Mayenne, présents pendant la crise sanitaire, entendent bien poursuivre leurs actions pendant le déconfinement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Fdsea-JA 53

"La crise que nous vivons a véritablement montré la résilience et la performance de notre agriculture", co-signent la Fdsea et les JA de la Mayenne dans un communiqué du mercredi 6 mai 2020.
Pour les deux syndicats : "grâce à la mobilisation de tous les chefs d’exploitations agricoles, mais aussi de leurs salariés, notre agriculture a permis la continuité de la production alimentaire française". Ce qui remet en cause "toutes les critiques infondées sur nos pratiques de production ou encore sur la gestion de nos filières nationales..."
Insistant sur "le sens des responsabilités de nos agriculteurs mayennais, de nos deux syndicats et leurs équipes", et "alors que l’incertitude demeure encore quant aux modalités de sortie de cette crise", Fdsea et JA s'engagent à "poursuivre dans cette voie afin de garantir la production de biens alimentaires".
"L’indépendance alimentaire reste une priorité, elle doit guider la prise de décisions politiques dans le domaine agricole", poursuivent les deux organisations professionnelles, regrettant que "sur ce point", le ministre de l’Agriculture ne se soit pas montré "très loquace". Alors que "dans le contexte actuel de la crise", comme "dans le futur", il faut "créer les conditions favorables à la compétitivité et à la durabilité" des systèmes de production, "sans opposer économie et écologie, sans surenchère de normes, mais en gardant toujours dans le viseur une juste rémunération des producteurs qui ont su amortir les conséquences de cette pandémie".
À quelques jours de la reprise progressive d’activité, la Fdsea et les JA de la Mayenne souhaitent "sensibiliser les consommateurs, les responsables de commandes publiques, ainsi que l’ensemble des acteurs de l’aval de nos filières". Avec, comme leitmitiv : « Ne perdez pas de vue la nécessité d’orienter massivement vos achats et vos approvisionnements vers nos productions françaises ! Ne
perdez pas non plus de vue que nos produits français, de qualité reconnue internationalement, ont un prix ! »
Soulignant que le président de la République a appelé de ses voeux "la diminution de notre recours aux filières d’importation, la faveur à l’origine France, et a souligner l’impérieuse nécessité de reconnaitre le rôle de nos agriculteurs français", la Fdsea et les JA seront très vigilants sur l’origine des prix appliqués dans les différents réseaux de distribution alimentaire. Ils sauront "durcir le ton si ces engagements n’étaient pas respectés !"

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui