Agri53 15 février 2020 à 11h00 | Par Vincent Gross

Le méthane est injecté dans le réseau gaz de Meslay-du-Maine

Mardi, Méthamaine a injecté ses premiers m3 de méthane dans le réseau Grdf de Meslay-du-Maine. Une première en Mayenne qui permettra de couvrir au moins 50 % des besoins de la commune.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les méthaniseurs permettent de produire du biogaz méthane pour satisfaire 50 % des besoins des habitants et entreprises de Meslay-du-Maine en hiver, et 100 % l’été.
Les méthaniseurs permettent de produire du biogaz méthane pour satisfaire 50 % des besoins des habitants et entreprises de Meslay-du-Maine en hiver, et 100 % l’été. - © V.G

C'est à 11 h 46, mardi 11 février, que la vanne a été ouverte par le président de Méthamaine, Benoît Dutertre, le directeur général adjoint de Grdf, Frédéric Martin, et les partenaires de ce projet devenu réalité, dont Territoire d'Énergie Mayenne. Un projet qui a débuté en 2003 avec un collectif de 11 agriculteurs tous persuadés que le méthane est le biocarburant pouvant rendre autonome la collectivité et permettant un nouveau débouché économique pour l'agriculture. Le gisement a été estimé à 21 010 tonnes par an, dont « 80 % sont apportés par les actionnaires » de Méthamaine, pour une production de gaz de 10 GWh, soit 115 Nm3 de gaz vert injecté dans le réseau de gaz de ville de Meslay-du-Maine. « Cela représentera 100 % des besoins de gaz de Meslay-du-Maine en été, et 50 % en hiver, laite-rie Perrault comprise », souligne Benoît Dutertre. Une visite « technique » a permis de découvrir l'ensemble du process de Méthamaine, de la zone de stockage d'arrivée des effluents, en passant par la cuve qui « fabrique » la soupe broyée qui sera ensuite incorporée dans l'un des deux grands méthaniseurs. « Le méthane restera de 50 à 70 jours avant de pouvoir être injecté dans le réseau gaz de ville. »

Une fois l'énergie produite : « Tout repart ensuite dans les sols agricoles », rappelle Benoît Dutertre, car, avec la production de ce biocarburant, les effluents d'élevage servent à la production du gaz méthane et redeviennent des intrants.

« Si tout va bien, d'ici 5 à 10 ans, tout le gaz consommé en Mayenne sera produit en Mayenne », annonce Norbert Bouvet, conseiller départemental et président de Territoire d'Énergie Mayenne.


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui