Agri53 13 avril 2020 à 14h00 | Par Linda Cousin

Le Drive 53 répond à la demande des clients

Le Drive fermier 53 est né en 2013 de l’initiative de 12 producteurs du réseau Bienvenue à la ferme qui cherchaient des solutions complémentaires de commercialisation. L’idée principale était de faciliter l’achat des produits fermiers aux consommateurs plutôt urbains qui ne prenaient pas le temps de se rendre sur les exploitations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les files d'attente sont mises en place pour respecter les distances de sécurité sanitaire, comme ici au local du Drive fermier 53, à la Maison des Agriculteurs, à Changé.
Les files d'attente sont mises en place pour respecter les distances de sécurité sanitaire, comme ici au local du Drive fermier 53, à la Maison des Agriculteurs, à Changé. - © Drive fermier 53

Faire ses courses en toute liberté

Ainsi le client est libre de composer son panier en ligne sur www.drive-fermier.fr/53 jusqu’au lundi soir minuit de payer en ligne et de venir le retirer soit le jeudi soir de 16 h 30 à 19 h 30 soit le vendredi de 12 h à 14 h. Sans abonnement ou montant minimum, il règle ses achats en ligne et choisit son point de retrait soit le jeudi à la Chambre d’agriculture ou au lycée agriculture soit le vendredi à la Chambre d’agriculture.

Une progression constante

Les producteurs mayennais qui se sont lancés dans l’aventure ont rapidement pu compter un groupe de 15 producteurs pour arriver fin 2019 à 28 et tous issus du réseau Bienvenue à la ferme. Les commandes suivent le même rythme de progression pour atteindre une moyenne de 95 commandes par semaine en 2019. Chaque année, l’ensemble du groupe se remet en cause afin d’améliorer les pratiques et organisations pour intégrer les nouveaux producteurs et satisfaire la demande ainsi que l’exigence des clients.

Une offre toujours plus complète

Les producteurs sont responsables du produit de la ferme à l’assiette pour garantir la traçabilité. Aussi, ce sont plus de 350 références permanentes qui sont proposées à la vente chaque semaine : fruits et légumes, viandes, volailles, œufs, foie gras et confits, confitures, jus de fruits, miel, fromages au lait de chèvre, yaourts au lait de vache ou de chèvre, huiles, farines, pains, pâtes, produits cidricoles, plats préparés et terrines, plants de légumes et horticoles…

Une année 2020 particulière

Cette évolution a continué début 2020 pour atteindre une moyenne de 125 commandes par semaines en janvier-février. Puis, dans un contexte de Coronavirus, les ventes se sont envolées pour atteindre 210, 270 et même 380 commandes par semaine (comme Agri53 le soulignait dans son édition de la semaine dernière, ndlr). Les producteurs ont pensé « solidarité » et ont fait le choix de livrer leurs denrées alimentaires dans les points de livraison tout en exigeant le respect des mesures sanitaires. Ainsi, chaque semaine, ils s’organisent, mettent gants et masques, proposent gel hydroalcoolique et sécurisent au maximum les distributions en rappelant les gestes barrières afin de permettre aux fidèles clients ou nouveaux inscrits de (re) trouver des produits locaux, de saison et de qualité. Ils ont même proposé un point de retrait éphémère chez un producteur à Marigné-Peuton, et ce, afin de se rapprocher des besoins clients.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui