Agri53 14 février 2019 à 14h00 | Par Roxane de Witte

La Fnsea et l’interprofession se mobilisent contre le lobbying vegan

Suite à des interventions d’associations véganes et antispécistes dans des établissements scolaires, la Fnsea a interpellé, en novembre 2018, le ministère de l’Éducation afin que ces interventions soient interdites. Jean-Michel Blanquer a répondu favorablement à cette demande.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AM

l La présidente de la Fnsea, Christiane Lambert interpellait, en novembre dernier, le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, sur les interventions d’associations véganes, notamment L214, en milieu scolaire.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse ainsi que le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation ont répondu favorablement à la présidente de la Fnsea début janvier. Ils rappellent notamment que : « Dans l’éducation nationale, les animations d’intervenants extérieurs doivent faire l’objet d’une validation de l’inspecteur de l’éducation nationale dans le premier degré et du chef d’établissement dans le second degré ». Il est également rappelé que les interventions en rapport avec l'alimentation doivent être en cohérence avec le plan national de l’alimentation (Pna) et le plan national nutrition santé Pnns), à ce titre, les animations proposées par les associations véganes et antispécistes sortent du cadre scolaire.

La Fdsea 53 surveille les associations véganes

« C’est une bonne nouvelle ce communiqué. Il n’est pas normal qu’une association qui véhicule des messages intégristes comme L214 intervienne dans les écoles », se satisfait le responsable de la filière porcine de la Mayenne Mickaël Guilloux. « On sera très vigilants en Mayenne et on va se servir de notre réseau pour surveiller que ces associations ne viennent plus dans les écoles. Les modes de consommations personnels d’une minorité ne doivent en aucun cas être prescrits comme la solution pour une bonne santé », assure Mickaël Guilloux. Le responsable de la filière porcine de la Mayenne déplore cependant le fait que l’État ne soit pas plus offensif en portant attention aux aspects juridiques et financiers de ces organisations.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui