Agri53 04 janvier 2020 à 08h00 | Par Alexandra Foussard

Jérémy Trémeau, président des Jeunes Agriculteurs de la Mayenne : « Que les Egalim puissent enfin porter leurs fruits ! »

Pour le président des Jeunes Agriculteurs de la Mayenne, 2020 doit être l'année de l'apllication réelle des Egalim avec un retour de la valeur ajoutée dans les trésoreries des exploitations agricoles. Témoignage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jérémy Trémeau assumera ses derniers mois en tant que président JA. Un nouveau président sera élu après l’assemblée générale de JA qui se tiendra le jeudi 5 mars.
Jérémy Trémeau assumera ses derniers mois en tant que président JA. Un nouveau président sera élu après l’assemblée générale de JA qui se tiendra le jeudi 5 mars. - © PCG - Agri53

• Bilan 2019

« On peut se féliciter d’avoir gagné les élections Chambre, mais l’année 2019 aura été compliquée sur plusieurs points, comme la possibilité de pouvoir travailler avec notre gouvernement et de le décider à enfin soutenir l’agriculture et réussir à faire appliquer les lois pour faire arrêter nos détracteurs. La charte d’engagement des utilisateurs nous prend beaucoup d’énergie pour écrire sur un papier ce qu’un bon agriculteur avec du bon sens fait déjà sur le terrain. On a réussi à inverser la tendance au niveau politique pour protéger nos exploitations et faire connaître le vrai mal-être de l’agriculture, ce qui est primordial pour se donner des perspectives d’avenir. Nous devons à présent faire en sorte de retrouver une place de partenariat avec l’ensemble des acteurs économiques. Nous sommes d’abord un syndicat de propositions et de construction, plutôt qu’un syndicat uniquement de revendications. »

• Perspectives 2019

« Cette année est élective pour notre syndicat JA. Les assemblées générales cantonales ont débuté en décembre et se poursuivront en ce mois de janvier pour déterminer le nouveau conseil d’administration et le nouveau bureau. Pour cette nouvelle année, nous devrons essayer que les États généraux de l’Alimentation puissent enfin porter leurs fruits dès les négociations commerciales de février pour retrouver des euros dès à présent dans les fermes. Nous devrons aussi perpétuellement communiquer pour qu’on arrête de communiquer négativement sur l’agriculture et mettre en avant ce qu’elle fait de bien. Il sera nécessaire de remobiliser les gens pour qu’ils se réinvestissement et redorer les blasons des syndicats largement critiqués, mais fortement méconnus dans le travail qu’ils font et tout ce qu’ils obtiennent. Et faire en sorte qu’un maximum de jeunes aient envie de s’installer pour remplacer des départs en retraite, en favorisant l’installation et notamment l’installation aidée. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui