Agri53 26 mars 2020 à 08h00 | Par Alexandra Foussard

Covid-19. La filière équine à l'arrêt

Dans un communiqué, le Conseil national de l'ordre des vétérinaires (Cnov) et l'Association vétérinaire équine française (Avef) ont indiqué suspendre tous les actes non urgents de gynécologie des équidés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Wikipedia

Débutée il y a quelques semaines, la saison de reproduction des équidés est entre parenthèses durant la période de confinement. « Tenant compte de l'évolution de la situation sanitaire actuelle, de la propagation du coronavirus, tous les actes non urgents de gynécologie équine sont suspendus jusqu'au 1er avril 2020 compris », expliquent les vétérinaires Jacques Guérin et Charles-François Louf, respectivement président du Cnov et de l'Avef.

Cas d'urgence non concernés par cette interdiction : « les actes d'obstétrique ou de post-partum, qui peuvent mettre en jeu la santé à long terme ou la survie de la jument ou du poulain ».

Ces recommandations ayant pour but de lutter contre la propagation du virus seront révisées en fonction de l'évolution de la crise sanitaire et des « mesures adaptées seront étudiées pour évaluer les conditions de reprise de ces actes dans de conditions de risque maîtrisé », détaille également le communiqué.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui