Agri53 29 août 2019 à 10h00 | Par Vincent Gross

Le Festival à Évron, c'est maintenant !

La 54e édition du Festival de la Viande d’Évron ouvre ce jeudi29 août. Avec moins de bovins inscrits que l’an dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs et leurs plus belles bêtes à viande arrivent de jeudi au foirail d’Évron.
Les éleveurs et leurs plus belles bêtes à viande arrivent de jeudi au foirail d’Évron. - © VG

L’an dernier, le palmarès du l’inter-races femelle du 53e Festival de la Viande d’Évron primait une Charolaise de Saint-Fraimbault-de-Prières, de l’élevage de la famille Carré, mais aussi un bœuf croisé Blanc Bleu de Saint-Georges-de-Gréhaignes (35) et, pour la première fois, une vache Limousine venue du Maine-et-Loire.

Cette année, avec près de 80 animaux en moins, les concours, qui débutent demain vendredi, pourraient se resserrer. « Nous avons exactement 79 bêtes en moins », souligne Jean-Yves Renard, président du Festival de la Viande d’Évron. Une baisse remarquable surtout chez les bœufs (-50 inscrits par rapport à 2018). « Ce n’est pas plus mal d’avoir moins de bœufs, car c’est toujours difficile de les vendre », poursuit Jean-Yves Renard. Le nombre de génisses inscrites diminue également : elles devraient être 206 contre 235 l’an dernier. Celui des vaches, 154, reste identique à 2 018.

Chez les exposants aussi, le nombre d’inscrits est aussi en baisse : 137 (dont 76 Mayennais) au lieu de 166 l’an passé. Côté races, notons la création d’une section de génisses Parthenaises avec 6 inscrites : « c’est une première ! » Autre nouveauté, la présence de 40 bêtes Blanc Bleu réparties en 3 sections. La race, qui était à l’honneur l’an dernier, « a de plus en plus de tenue. La génétique a beaucoup travaillé », analyse Jean-Yves. Mais ce sont bien sûr les Rouges des Prés qui sont les plus représentés : 95 femelles en 5 sections, 41 mâles (3 sections) et 38 vaches (2 sections). Viennent ensuite les Charolais avec 42 inscrits, les Limousines (36) et les Blondes d’Aquitaine (31).

Reste à savoir comment se portera le marché. L’an dernier deux des trois meilleurs bêtes sont parties à 14 €/kg et plus de 90 % des bovins présentés avaient trouvé acquéreurs. « Le marché est toujours difficile », confie Jean-Yves Renard. « Le contexte n’est pas malheureusement trop à l’achat de viande par les consommateurs… »

Tout le programme des concours et des animations, avec cette année la Crète comme invitée, est à retrouver sur le site du Festival d’Évron : https://www.cc-coevrons.fr/festival/

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui