Agri53 16 février 2020 à 10h00 | Par Lena Guillaume

« Avec Agri'dif on est beaucoup plus serein »

En 2017, Tom et Cindy, éleveurs laitier confrontés à d'importants problèmes financiers, on fait appel à la commission « Agri'dif » de la FDSEA. Après plus de deux ans d'accompagnement, le couple retrouve peu à peu confiance en l'avenir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Louis Viot donne beaucoup de son temps pour venir en aide aux agriculteurs en difficulté. 
Jean-Louis Viot donne beaucoup de son temps pour venir en aide aux agriculteurs en difficulté.  - © L.G

« On ne voulait plus rentrer dans le bureau, on avait peur d'aller chercher le courrier ou d'entendre le téléphone sonner. On avait plus envie de travailler. » Il y a trois ans Tom et Cindy (les noms ont été modifiés pour préserver l'anonymat), éleveurs laitiers, vivaient avec la peur au ventre de voir arriver les huissiers chez eux. Le couple, confronté à d'importantes difficultés financières, a fait appel à Jean-Louis Viot responsable de la commission « Agri'dif ». Celle-ci a été mise en place par la FDSEA de la Mayenne en 2016. Son objectif est d'accompagner les agriculteurs fragilisés.

En 2011, Tom s’installe en Gaec avec ses parents. Quelques années après le départ de ceux-ci, Cindy, qui travaillait dans le secteur des services non-marchand, le rejoint. Mais les dettes s’accumulent générant des problèmes sanitaires et une décapitalisation du cheptel et du matériel. La paye de lait ne suffit pas à rembourser les créanciers. Si bien que la banque clôture les comptes de la famille. « On a été 18 mois sans trésorerie. »

Face à la situation, ils décident de demander de l’aide à la FDSEA qui les met en contact avec Jean-Louis Viot. « Deux jours après qu’on ait appelé, il était autour de la table avec des premiers éléments de notre dossier. »

Une évolution positive

Agri’dif a trois missions principales : être à l’écoute des agriculteurs sans les juger, les soutenir moralement et servir de lien entre eux et les partenaires. Grâce à cet accompagnement, Tom et Cindy entrevoient enfin le bout du tunnel. Ils ont repris la main sur leurs comptes. Leur paye de lait a plus que doublé en 2 ans et leurs créances ont diminué.

Le couple a aussi augmenté son cheptel en louant des vaches auprès de Gestel. Ils ont désormais 95 animaux. Cela a été possible grâce à l’agrandissement et l’optimisation de leur bâtiment à moindre coût. « Un investisseur nous a fourni le matériel et on a tout monté nous-même. » Au 31 mars 2019, Tom et Cindy ont produit 550 000 litres de lait, ils prévoient d’en avoir 720 000 l au 31 mars 2020 et 800 000 l en mars 2021.

Depuis un an, un vétérinaire, envoyé par le GDS, vient régulièrement chez eux. Ils bénéficient d’une formule d’accompagnement qui vise à diminuer les pertes grâce à une meilleure réactivité.

« Avec Agri’dif, on est beaucoup plus serein », se réjouissent Tom et Cindy. S’il reste encore un bout de chemin à parcourir pour retrouver un équilibre total, le couple aborde l’avenir avec plus de confiance. Ils espèrent que leur témoignage sera entendu par un maximum d’agriculteurs en difficulté. « Quand on commence à avoir des problèmes, il ne faut surtout pas attendre d’être au fond du trou pour demander de l’aide », insistent-ils.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui