Agri53 10 juillet 2019 à 17h00 | Par Vincent Gross

Agribashing : les parlementaires mayennais unis

Dans une lettre commune, les parlementaires de la Mayenne en appelle au ministre de l'Agriculture pour clarifier juridiquement les faits d'intrustion dans les élevages.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © GG

Extraits du courrier adressé à Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, le 2 juillet 2019, afin qu'il agisse pour renforcer l'arsenal juridique des intrusions dans les élevages.

"Monsieur le Ministre,
En Mayenne, comme ailleurs en France, plusieurs éleveurs ont été victimes d'intrusions dans leur ferme, de la part d'individus ou d'associations anti-viande.
Ces intrusions créent un climat de tension et d'anxiété chez les éleveurs, dèjà peu épargnés par un contexte agricole difficile.
Ces incidents et actions sont d'autant plus inacceptables que les éleveurs français ont engagé de vrais efforts pour améliorer le bien-être animal, se conformant à des cahiers des charges toujours plus exigeants, sans pour autant toujours parvenir à tirer de leur activité un revenu suffisant.
Si nous respectons celles et ceux qui choisissent un régime alimentaire sans viande, nous ne pouvons accepter les actions d'intimidation, parfois violentes, menées par certains, sans respect pour les personnes, leurs biens et leur travail.
Afin d'enrayer la montée en puissance de ces pratiques, il est important qu'elles soient poursuivies avec fermeté.
A ce titre, il apparaît qu'une clarification juridique pour qualifier les faits d'intrustion reste nécessaire, afin de permettre des poursuites au civil et au pénal.
En l'état il semble que, dès lors qu'aucune effraction n'est constatée, ces intrusions ne soient pas pénalisables.
Aussi, nous vous serions très reconnaissants de bien vouloir nous indiquer quelles mesures le Gouvernement entend prendre pour empêcher et dissuader ces intrusions, en particulier sur le plan juridique.
Nous vous remercions de l'attention que vous pourrez porter à cette demande.
Nous vous prions de croire, Monsieur le Minsitre, en l'assurance de notre entière considération."

Les signataires :

Guillaume Garot, député de la Mayenne
Géraldine Bannier, députée de la Mayenne
Yannick Favennec, député de la Mayenne
Guillaume Chevrollier, sénateur de la Mayenne
Elisabeth Doineau, sénatrice de la Mayenne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Agri53 se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

27 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui