Agri53
Accueil > Actualités

« La viande porcine française doit être mieux valorisée »

Nicolas TOUCHARD
Le 16/06/2013 à 19:13 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Interview de Jean-Michel Serres, président de la FNP

La Fédération nationale porcine attend du médiateur, qui vient d´être nommé, de préciser les modalités selon lesquelles le prix du porc pourrait être revalorisé. Vous avez tenu votre Assemblée générale à Aurillac, le 14 juin, pourquoi avoir choisi cette ville qui est éloignée des principales zones de production ? Jean-Michel Serres : Chaque année une région différente accueille le congrès de la FNP. Il était important pour nous d´aller dans le Massif central cette année à l´heure où la production de porc de montagne connaît des difficultés, comme d´ailleurs toutes les zones de production. Cette année, il était important, au moment où les négociations de la réforme de la Pac arrivent à leur terme, que les producteurs de porc de montagne puissent alerter le ministre de l´Agriculture sur les enjeux de cet élevage dans ces régions à faible densité et le sensibiliser sur la nécessité de décrocher à Bruxelles une aide directe couplée qui pourrait contribuer à fixer la production dans ces zones et enrayer la déprise de la production que l´on connaît actuellement. Qu´attendez-vous du médiateur qui a été nommé il y a une quinzaine de jours ? JMS : La filière porcine française est en grand danger. Et malgré des résultats techniques satisfaisants en matière d´élevage, les éleveurs vivent une véritable galère, en raison des distorsions de concurrence qu´ils subissent. Ce que nous souhaitons aujourd´hui, c´est que la viande porcine française soit mieux valorisée. Un projet en ce sens avait été émis en 2010, mais il a échoué. L´idée a été reprise par la FNP et par Serge Papin, le président de Système U. Il propose un bonus de 30 cts par kilo de carcasse pour les producteurs. Si on centrait le dispositif sur la viande fraîche uniquement, le prix du porc pourrait être revalorisé de 7 à 8 cts/kg. Nous attendons du médiateur qu´il précise les modalités selon lesquelles ce mécanisme pourrait être mis en place et fonctionner correctement. Contre les distorsions de concurrence La table ronde sur un plan stratégique pour la filière porcine a rendu ses conclusions en avril dernier. Ou en est-on aujourd´hui ? JMS : La principale proposition porte sur la mise en place d´un régime d´enregistrement entre 450 et 2000 places de porcs. Certes nous aurions souhaité un alignement des seuils français sur les niveaux européens. Mais cela n´apparaît pas possible, une demande en ce sens avait d´ailleurs été faite dans la loi de modernisation agricole précédente, mais elle n´a pu se concrétiser. Si le régime proposé qui ne prévoit pas d´enquête publique entre 450 et 2000 porcs nous apporte une certaine sécurité juridique, nous n´avons aucune raison de nous y opposer. Nous ne voudrions surtout pas que les préfets, sous la pression d´associations écologiques, reclassent ces dossiers en installations classées. En tout cas si la mesure est décidée, elle donnera un ballon d´oxygène à la production porcine, aussi bien pour les installations que pour les agrandissements, ce qui permettra aux éleveurs de retrouver des marges de manoeuvre en termes de compétitivité et cela sans remettre en cause les exigences environnementales. L´Institut du porc vient de réaliser une étude sur la compétitivité de la filière française qui place la France à la dernière place Europe. Que faut-il faire pour restaurer cette compétitivité française ? JMS : J´observe que malgré les excellentes performances techniques à la production, les éleveurs français sont les plus mal payés d´Europe. Nous souhaitons que le prix du porc en France soit mieux valorisé, ce qui passe peut être par une réduction des marges des distributeurs et une mise en avant de VPF par la distribution. J´insiste également sur la nécessité de mettre en place le régime d´enregistrement en matière de création et d´agrandissement d´élevage. Aujourd´hui, le feu vert donné par Bruxelles aux cotisations volontaires obligatoires ouvre la voie à la création d´un fonds de solidarité céréaliers/ éleveurs qui pourra donner un coup de pouce à la modernisation des élevages porcins dont nous avons grand besoin. Ses ressources pourraient être en priorité fléchées vers les élevages de porcs et de volailles qui consomment des céréales. L´aval de la filière rencontre aujourd´hui de graves difficultés, comme en témoigne la fermeture programmée d´un abattoir chez Gad, sans parler d´autres entreprises en situation précaire. Il serait urgent de procéder à une restructuration organisée de l´abattage-découpe, au besoin en sollicitant la Banque publique d´investissement. Mais j´observe que les abatteurs n´ont guère fait de propositions en ce sens et ont été trop absents des discussions sur le plan stratégique. Idem pour les salaisonniers. Quel message entendez-vous faire passer le 23 juin lors de la manifestation à Paris ? JMS : La viande de porc est la première viande consommée en France et en Europe. Les éleveurs français ont besoin de se trouver à égalité de concurrence avec leurs homologues européens. L´emploi dans la filière avec 80 000 personnes comme la qualité, la diversité des produits et le savoir faire de la filière en dépendent. Nous voulons dire aux Parisiens que si les éleveurs français se retrouvent à égalité de concurrence ils seront alors en mesure d´offrir aux consommateurs de la viande saine et de qualité, qui plus est dans le respect de l´environnement.



   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri53.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Gestion et exploitation de la haie bocagère - Démonstration
Lundi
11/12/2017
LAVAL
Météo
Plus de détails sur ma ville
AHUILLE
ALEXAIN
AMPOIGNE
ANDOUILLE
ARGENTON NOTRE DAME
ARGENTRE
ARON
ARQUENAY
ASSE LE BERENGER
ASTILLE
ATHEE
AVERTON
AZE
BAIS
BALLEE
BALLOTS
BANNES
BAZOUGERS
BAZOUGES
BEAULIEU SUR OUDON
BELGEARD
BIERNE
BLANDOUET
BONCHAMP LES LAVAL
BOUCHAMPS LES CRAON
BOUERE
BOUESSAY
BOURGON
BRAINS SUR LES MARCHES
BRECE
BREE
BRETIGNOLLES LE MOULIN
CARELLES
CHAILLAND
CHALONS DU MAINE
CHAMMES
CHAMPEON
CHAMPFREMONT
CHAMPGENETEUX
CHANGE
CHANTRIGNE
CHARCHIGNE
CHATEAU GONTIER
CHATELAIN
CHATILLON SUR COLMONT
CHATRES LA FORET
CHEMAZE
CHEMERE LE ROI
CHEVAIGNE DU MAINE
CIGNE
COLOMBIERS DU PLESSIS
COMMER
CONGRIER
CONTEST
COSMES
COSSE EN CHAMPAGNE
COSSE LE VIVIEN
COUDRAY
COUPTRAIN
COURBEVEILLE
COURCITE
CRAON
CRENNES SUR FRAUBEE
CUILLE
DAON
DENAZE
DESERTINES
DEUX EVAILLES
ENTRAMMES
EPINEUX LE SEGUIN
ERNEE
EVRON
FONTAINE COUVERTE
FORCE
FOUGEROLLES DU PLESSIS
FROMENTIERES
GASTINES
GENNES SUR GLAIZE
GESNES
GESVRES
GORRON
GRAZAY
GREZ EN BOUERE
HAMBERS
HARDANGES
HERCE
HOUSSAY
IZE
JUBLAINS
JUVIGNE
L HUISSERIE
LA BACONNIERE
LA BAROCHE GONDOUIN
LA BAZOGE MONTPINCON
LA BAZOUGE DE CHEMERE
LA BAZOUGE DES ALLEUX
LA BIGOTTIERE
LA BRULATTE
LA CHAPELLE ANTHENAISE
LA CHAPELLE AU RIBOUL
LA CHAPELLE CRAONNAISE
LA CHAPELLE RAINSOUIN
LA CROIXILLE
LA CROPTE
LA DOREE
LA GRAVELLE
LA HAIE TRAVERSAINE
LA PALLU
LA ROE
LA ROUAUDIERE
LA SELLE CRAONNAISE
LAIGNE
LANDIVY
LARCHAMP
LAUBRIERES
LAUNAY VILLIERS
LAVAL
LE BIGNON DU MAINE
LE BOURGNEUF LA FORET
LE BURET
LE HAM
LE HORPS
LE PAS
LE RIBAY
LES CHAPELLES
LESBOIS
LEVARE
LIVRE
LOIGNE SUR MAYENNE
LOIRON
LONGUEFUYE
LOUPFOUGERES
LOUVERNE
LOUVIGNE
MADRE
MAISONCELLES DU MAINE
MARCILLE LA VILLE
MARIGNE PEUTON
MAYENNE
MEE
MELLERAY LA VALLEE
MENIL
MERAL
MESLAY DU MAINE
MEZANGERS
MONTAUDIN
MONTENAY
MONTFLOURS
MONTIGNE LE BRILLANT
MONTJEAN
MONTOURTIER
MONTSURS
MOULAY
NEAU
NEUILLY LE VENDIN
NIAFLES
NIORT LA FONTAINE
NUILLE SUR OUETTE
NUILLE SUR VICOIN
OISSEAU
OLIVET
ORGERES LA ROCHE
ORIGNE
PARIGNE SUR BRAYE
PARNE SUR ROC
PEUTON
PLACE
POMMERIEUX
PONTMAIN
PORT BRILLET
POULAY
PRE EN PAIL
PREAUX
RENAZE
RENNES EN GRENOUILLES
RUILLE FROID FONDS
RUILLE LE GRAVELAIS
SAINT AIGNAN DE COUPTRAIN
SAINT AIGNAN SUR ROE
SAINT AUBIN DU DESERT
SAINT AUBIN FOSSE LOUVAIN
SAINT BAUDELLE
SAINT BERTHEVIN LA TANNIERE
SAINT BRICE
SAINT CALAIS DU DESERT
SAINT CENERE
SAINT CHARLES LA FORET
SAINT CHRISTOPHE DU LUAT
SAINT CYR EN PAIL
SAINT CYR LE GRAVELAIS
SAINT DENIS D ANJOU
SAINT DENIS DE GASTINES
SAINT DENIS DU MAINE
SAINT ELLIER DU MAINE
SAINT ERBLON
SAINT FORT
SAINT FRAIMBAULT DE PRIERES
SAINT GAULT
SAINT GEORGES BUTTAVENT
SAINT GEORGES LE FLECHARD
SAINT GEORGES SUR ERVE
SAINT GERMAIN D ANXURE
SAINT GERMAIN DE COULAMER
SAINT GERMAIN LE FOUILLOUX
SAINT GERMAIN LE GUILLAUME
SAINT HILAIRE DU MAINE
SAINT ISLE
SAINT JEAN SUR ERVE
SAINT JEAN SUR MAYENNE
SAINT JULIEN DU TERROUX
SAINT LAURENT DES MORTIERS
SAINT LOUP DU DORAT
SAINT LOUP DU GAST
SAINT MARS SUR COLMONT
SAINT MARS SUR LA
SAINT MARTIN DE CONNEE
SAINT MARTIN DU LIMET
SAINT MICHEL DE FEINS
SAINT MICHEL DE LA
SAINT OUEN DES TOITS
SAINT OUEN DES VALLONS
SAINT PIERRE DES LANDES
SAINT PIERRE DES NIDS
SAINT PIERRE LA COUR
SAINT PIERRE SUR ERVE
SAINT PIERRE SUR ORTHE
SAINT POIX
SAINT QUENTIN LES ANGES
SAINT SAMSON
SAINT SATURNIN DU LIMET
SAINT SULPICE
SAINT THOMAS DE COURCERIERS
SAINTE GEMMES LE ROBERT
SAINTE MARIE DU BOIS
SAINTE SUZANNE
SAULGES
SENONNES
SIMPLE
SOUCE
THORIGNE EN CHARNIE
THUBOEUF
TRANS
VAIGES
VAUCE
VAUTORTE
VIEUVY
VILLAINES LA JUHEL
VILLEPAIL
VILLIERS CHARLEMAGNE
VIMARCE
VOUTRE

La question de la semaine

Constatez-vous des dégâts d'oiseaux sur vos semis ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Youtube
Agri53

Agri53
Parc Technopole, rue Albert Einstein
BP 36135 Changé, 53000 Laval
Téléphone : 02 43 67 38 60