Agri53
Accueil > Actualités

Appel pour un plan Ecophyto pragmatique

Pauline COLLET GASTINEL
Le 25/06/2015 à 14:30 I 1 commentaire

Appel adressé à M. Valls, Premier Ministre

Agriculteurs, premiers acteurs de l’environnement

 

Nous, agriculteurs et acteurs des filières agricoles, nous nous levons et travaillons tous les jours pour produire une alimentation de qualité et nourrir les Hommes. Nous sommes, comme tous les Français, préoccupés par les questions de santé et d’environnement. Nous aimons notre terre et faisons notre métier par passion. Nous ne sommes peut-être pas toujours d’accord sur l’approche avec certains de nos concitoyens. Nous sommes conscients des enjeux et des peurs engendrés par les pesticides.

 

Mais nous partageons tous la même valeur : la terre est notre avenir. Pour la préserver, encore faut-il entendre et soutenir les professionnels qui l’aiment et qui l’entretiennent.

 

Nous utilisons des produits phytosanitaires, oui. Nous le faisons de façon professionnelle et précise, en apportant la juste dose au bon moment. Nous le faisons pour soigner les plantes et sécuriser l’alimentation. Nous raisonnons les applications et sommes prêts à aller plus loin si nous disposons de moyens techniques et agronomiques pour le faire.

 

Rassembler plutôt que d’opposer

 

Le Gouvernement propose un projet de plan Ecophyto II qui ne permet pas, en l’état, de relever ce défi. Une fois de plus, c’est la stigmatisation des agriculteurs et des acteurs des filières agricoles qui prime, quel que soit leur choix de production, plutôt que le rassemblement de tous.

 

Ce plan doit fixer des objectifs réalisables en fonction des alternatives disponibles dans les cinq prochaines années. La proposition actuelle impose au contraire de nouvelles obligations sans cohérence d’ensemble. Elle va accélérer le retrait de molécules laissant les cultures sans protection. Elle instaure des circuits financiers complexes et coûteux.

 

Pire, le plan proposé nous conduira à l’inverse de ces objectifs. Il continuera d’aggraver le déclin de l’agriculture française, l’une des plus vertueuses au monde aux niveaux environnemental, sanitaire et social. Nous importerons de plus en plus de denrées, venues de pays qui ne respecteront aucune de ces normes. Au-delà de notre autonomie alimentaire, c’est le combat et le défi de l’environnement que nous aurons perdus.

 

Réussir ensemble

 

Notre appel n’est pas un refus dogmatique du progrès, bien au contraire. Nous disons oui à un nouveau plan Ecophyto, mais dans le respect du savoir-faire des agriculteurs et des acteurs de la filière. Nous sommes engagés depuis longtemps et nous continuerons à l’être pour une agriculture plus respectueuse de la santé et de l’environnement.

 

Nous proposons de développer la recherche et l’innovation opérationnelles pour identifier des solutions viables et innovantes. Ce doit être la priorité. Nous préconisons des dispositifs simples et efficaces pour conduire l’ensemble des productions et des filières à l’évolution des pratiques, loin des dogmatismes. Nous demandons une communication réaliste et positive sur le métier d’agriculteur. Il s’agit d’un appel au pragmatisme. L’exemplarité ne se mesure pas à l’affichage d’ambitions mais sur l’efficacité des résultats.

 

Ensemble mobilisons-nous pour continuer à produire et manger français.

Interview d’Eric Thirouin, Membre du Bureau et Président de la Commission Environnement de la FNSEA

  1. Pourquoi se mobiliser maintenant sur le projet de plan Ecophyto II ?

 

6 ans après le lancement du plan Ecophyto 2018, un bilan en a été tiré par le Député Potier fin 2014. Le Gouvernement s’est partiellement inspiré de ce bilan pour annoncer, en janvier dernier, ses priorités et rédiger son propre projet de plan Ecophyto II. Après une seule réunion de travail avec l’ensemble des parties prenantes, où les acteurs agricoles représentatifs sont largement minoritaires, le plan Ecophyto II vient d’être mis en consultation publique jusqu’au 29 juin prochain. Pour influer sur les choix politiques français, nous avons choisi de lancer un appel solennel au Premier Ministre.


2. En quoi le projet du Gouvernement est-il pénalisant pour l’agriculture française ?

 

Les objectifs de réduction d’utilisation des produits phytosanitaires sont irréalistes : - 25 % d’ici 2020 et – 50 % en 2025 – et ce alors que la France, première puissance agricole européenne, est au 9ème rang européen en terme de consommation à l’hectare !

Un dispositif proche des certificats d’économie d’énergie, les certificats d’économie de produits phytosanitaires, est proposé. Chaque distributeur (Coop ou négoce) devra regrouper un minium de certificats équivalents à une réduction de 20 % de son nombre de doses unités vendues en 2015. En cas de non atteinte de cet objectif, il devra payer une pénalité correspondante à  la totalité de sa marge sur ses ventes de produits phytosanitaire au-delà du seuil requis… Ce qui conduira de facto à un renchérissement important du prix des produits.

Autre sujet d’inquiétude majeur, le Certiphyto, avec un renouvellement tous les 5 ans au lieu de 10 ans et une évaluation des connaissances.

En outre, le Gouvernement souhaite accélérer, dès maintenant, le retrait de substances actives, et ce sans attendre de disposer de produits de substitution. Il ne flèche pas en priorité les moyens financiers sur la recherche opérationnelle de solutions innovantes de moindre impact sur la santé humaine et l’environnement.

Par ailleurs, il a certes prévu d’aider les agriculteurs pour l’acquisition d’agroéquipements, d’outils d’aide à la décision… indispensables à une meilleure maîtrise de l’utilisation des produits phytosanitaires. Mais les circuits financiers imaginés sont tellement coûteux et complexes que personne ne pourra accéder à ces aides. Or les agriculteurs contribuent directement au financement du plan Ecophyto à plus de 70 millions d’euros, suite à une hausse de 30 millions d’euros de la Redevance pour pollution diffuse décidée en 2015 par le Gouvernement - en pleine contradiction avec son engagement de ne plus augmenter la fiscalité !

Enfin, une nouvelle Gouvernance est annoncée, avec une place encore réduite pour les acteurs agricoles.


3. Quel intérêt de signer en nombre l’appel à Manuel Valls, Premier Ministre ?

 

Notre objectif, au travers de cet appel au Premier Ministre, est de constituer un électrochoc, pour le Gouvernement, afin que soient reconnus notre savoir-faire, les progrès dans la maîtrise des produits phytosanitaires, mais aussi notre besoin d’une palette de solutions efficaces pour protéger nos cultures et produire en France une alimentation de qualité et en quantité.

Etre premier de la classe au niveau européen dans la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaire n’est pas notre projet agricole à la FNSEA. Nous souhaitons un plan Ecophyto II orienté sur la réduction des risques et impacts pour la santé humaine et l’environnement, une priorité à la recherche opérationnelle, une incitation constructive des agriculteurs et des acteurs des filières à l’évolution des pratiques, une communication positive sur notre métier. En gros, du pragmatisme !

Seule une forte mobilisation des agriculteurs et des acteurs des filières agricoles nous permettra une réécriture en profondeur du plan Ecophyto II.

Je compte sur vous pour mobiliser vos voisins agriculteurs, vos familles, l’ensemble des acteurs des filières agricoles pour continuer à produire et manger français.

Pour réagir et appuyer l’appel pour un plan Ecophyto pragmatique, nous vous proposons de signer la pétition sur le site suivant :


https://www.change.org/p/monsieur-le-premier-ministre-manuel-valls-appel-pour-un-plan-ecophyto-pragmatique



   

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Agri53.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

L'actu de la semaine en vidéo
10°
Jeudi
19/10/2017
LAVAL
Météo
Plus de détails sur ma ville
AHUILLE
ALEXAIN
AMPOIGNE
ANDOUILLE
ARGENTON NOTRE DAME
ARGENTRE
ARON
ARQUENAY
ASSE LE BERENGER
ASTILLE
ATHEE
AVERTON
AZE
BAIS
BALLEE
BALLOTS
BANNES
BAZOUGERS
BAZOUGES
BEAULIEU SUR OUDON
BELGEARD
BIERNE
BLANDOUET
BONCHAMP LES LAVAL
BOUCHAMPS LES CRAON
BOUERE
BOUESSAY
BOURGON
BRAINS SUR LES MARCHES
BRECE
BREE
BRETIGNOLLES LE MOULIN
CARELLES
CHAILLAND
CHALONS DU MAINE
CHAMMES
CHAMPEON
CHAMPFREMONT
CHAMPGENETEUX
CHANGE
CHANTRIGNE
CHARCHIGNE
CHATEAU GONTIER
CHATELAIN
CHATILLON SUR COLMONT
CHATRES LA FORET
CHEMAZE
CHEMERE LE ROI
CHEVAIGNE DU MAINE
CIGNE
COLOMBIERS DU PLESSIS
COMMER
CONGRIER
CONTEST
COSMES
COSSE EN CHAMPAGNE
COSSE LE VIVIEN
COUDRAY
COUPTRAIN
COURBEVEILLE
COURCITE
CRAON
CRENNES SUR FRAUBEE
CUILLE
DAON
DENAZE
DESERTINES
DEUX EVAILLES
ENTRAMMES
EPINEUX LE SEGUIN
ERNEE
EVRON
FONTAINE COUVERTE
FORCE
FOUGEROLLES DU PLESSIS
FROMENTIERES
GASTINES
GENNES SUR GLAIZE
GESNES
GESVRES
GORRON
GRAZAY
GREZ EN BOUERE
HAMBERS
HARDANGES
HERCE
HOUSSAY
IZE
JUBLAINS
JUVIGNE
L HUISSERIE
LA BACONNIERE
LA BAROCHE GONDOUIN
LA BAZOGE MONTPINCON
LA BAZOUGE DE CHEMERE
LA BAZOUGE DES ALLEUX
LA BIGOTTIERE
LA BRULATTE
LA CHAPELLE ANTHENAISE
LA CHAPELLE AU RIBOUL
LA CHAPELLE CRAONNAISE
LA CHAPELLE RAINSOUIN
LA CROIXILLE
LA CROPTE
LA DOREE
LA GRAVELLE
LA HAIE TRAVERSAINE
LA PALLU
LA ROE
LA ROUAUDIERE
LA SELLE CRAONNAISE
LAIGNE
LANDIVY
LARCHAMP
LAUBRIERES
LAUNAY VILLIERS
LAVAL
LE BIGNON DU MAINE
LE BOURGNEUF LA FORET
LE BURET
LE HAM
LE HORPS
LE PAS
LE RIBAY
LES CHAPELLES
LESBOIS
LEVARE
LIVRE
LOIGNE SUR MAYENNE
LOIRON
LONGUEFUYE
LOUPFOUGERES
LOUVERNE
LOUVIGNE
MADRE
MAISONCELLES DU MAINE
MARCILLE LA VILLE
MARIGNE PEUTON
MAYENNE
MEE
MELLERAY LA VALLEE
MENIL
MERAL
MESLAY DU MAINE
MEZANGERS
MONTAUDIN
MONTENAY
MONTFLOURS
MONTIGNE LE BRILLANT
MONTJEAN
MONTOURTIER
MONTSURS
MOULAY
NEAU
NEUILLY LE VENDIN
NIAFLES
NIORT LA FONTAINE
NUILLE SUR OUETTE
NUILLE SUR VICOIN
OISSEAU
OLIVET
ORGERES LA ROCHE
ORIGNE
PARIGNE SUR BRAYE
PARNE SUR ROC
PEUTON
PLACE
POMMERIEUX
PONTMAIN
PORT BRILLET
POULAY
PRE EN PAIL
PREAUX
RENAZE
RENNES EN GRENOUILLES
RUILLE FROID FONDS
RUILLE LE GRAVELAIS
SAINT AIGNAN DE COUPTRAIN
SAINT AIGNAN SUR ROE
SAINT AUBIN DU DESERT
SAINT AUBIN FOSSE LOUVAIN
SAINT BAUDELLE
SAINT BERTHEVIN LA TANNIERE
SAINT BRICE
SAINT CALAIS DU DESERT
SAINT CENERE
SAINT CHARLES LA FORET
SAINT CHRISTOPHE DU LUAT
SAINT CYR EN PAIL
SAINT CYR LE GRAVELAIS
SAINT DENIS D ANJOU
SAINT DENIS DE GASTINES
SAINT DENIS DU MAINE
SAINT ELLIER DU MAINE
SAINT ERBLON
SAINT FORT
SAINT FRAIMBAULT DE PRIERES
SAINT GAULT
SAINT GEORGES BUTTAVENT
SAINT GEORGES LE FLECHARD
SAINT GEORGES SUR ERVE
SAINT GERMAIN D ANXURE
SAINT GERMAIN DE COULAMER
SAINT GERMAIN LE FOUILLOUX
SAINT GERMAIN LE GUILLAUME
SAINT HILAIRE DU MAINE
SAINT ISLE
SAINT JEAN SUR ERVE
SAINT JEAN SUR MAYENNE
SAINT JULIEN DU TERROUX
SAINT LAURENT DES MORTIERS
SAINT LOUP DU DORAT
SAINT LOUP DU GAST
SAINT MARS SUR COLMONT
SAINT MARS SUR LA
SAINT MARTIN DE CONNEE
SAINT MARTIN DU LIMET
SAINT MICHEL DE FEINS
SAINT MICHEL DE LA
SAINT OUEN DES TOITS
SAINT OUEN DES VALLONS
SAINT PIERRE DES LANDES
SAINT PIERRE DES NIDS
SAINT PIERRE LA COUR
SAINT PIERRE SUR ERVE
SAINT PIERRE SUR ORTHE
SAINT POIX
SAINT QUENTIN LES ANGES
SAINT SAMSON
SAINT SATURNIN DU LIMET
SAINT SULPICE
SAINT THOMAS DE COURCERIERS
SAINTE GEMMES LE ROBERT
SAINTE MARIE DU BOIS
SAINTE SUZANNE
SAULGES
SENONNES
SIMPLE
SOUCE
THORIGNE EN CHARNIE
THUBOEUF
TRANS
VAIGES
VAUCE
VAUTORTE
VIEUVY
VILLAINES LA JUHEL
VILLEPAIL
VILLIERS CHARLEMAGNE
VIMARCE
VOUTRE
Les unes Agri53
Journal du 12/10/17Journal du 05/10/17Journal du 28/09/17Journal du 21/09/17Journal du 14/09/17Journal du 07/09/17Journal du 31/08/17Journal du 24/08/17Journal du 17/08/17
S'abonner au journal

La question de la semaine

Constatez-vous des dégâts d'oiseaux sur vos semis ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS twitter Youtube
Agri53

Agri53
Parc Technopole, rue Albert Einstein
BP 36135 Changé, 53000 Laval
Téléphone : 02 43 67 38 60